Françoise Epinette

Maître de conférences
Droit public.
Faculté de droit, administration économique et sociale et administration publique

Institut Caennais de Recherche Juridique
PUBLICATIONS ENCADREMENT DOCTORAL
  • THESE

    L'accession démocratique du Québec à la souveraineté nationale : le défi du parti québécois, soutenue en 1996 à Paris 1, sous la direction de Jean-Marie Cotteret 

  • Françoise Epinette, Marc Doucet, Françoise Épinette, Loïc Goffe, René Guimet [et alii], Secrétaire administratif SAENES, 9e éd., Vuibert, 2020, 100% efficace, 398 p. 

    Françoise Epinette, Marc Doucet, Françoise Épinette, Loïc Goffe, Thibaut Klinger [et alii], Secrétaire administratif SAENES, 7e éd., Vuibert, 2018, 100% efficace, 414 p. 

    Françoise Epinette, Marc Doucet, Françoise Épinette, Loïc Goffe, Thibaut Klinger [et alii], Secrétaire administratif SAENES: classe normale et supérieure, 6e éd., Vuibert, 2017, 100% efficace, 415 p. 

    Françoise Epinette, Marc Doucet, Françoise Épinette, Loïc Goffe, Thibaut Klinger [et alii], Secrétaire administratif SAENES: classe normale et supérieure, 5e éd., Vuibert, 2016, 100% efficace, 415 p. 

    Françoise Epinette, Marc Doucet, Françoise Épinette, Loïc Goffe, Thibaut Klinger [et alii], Secrétaire administratif SAENES: concours, catégorie B, 4e éd., Vuibert, 2015, 100% efficace, 415 p. 

    Françoise Epinette, Marc Doucet, Françoise Épinette, Loïc Goffe, Thibaut Klinger [et alii], Secrétaire administratif SAENES: concours, catégorie B, 3e éd., Vuibert, 2014, 100% efficace, 409 p. 

    Françoise Epinette, Marc Doucet, Françoise Épinette, Loïc Goffe, Thibaut Klinger [et alii], Secrétaire administratif SAENES: concours, catégorie B, 2e éd., Vuibert, 2013, 100 % efficace, 353 p. 

    Françoise Epinette, Marc Doucet, Françoise Épinette, Loïc Goffe, Secrétaire administratif SAENES: concours catégorie B, Vuibert, 2012, 100 % efficace, 351 p. 

    Françoise Epinette, Françoise Épinette, La lettre administrative: catégorie C, 3e éd., Vuibert, 2008, Concours fonction publique, 119 p. 

    Françoise Epinette, Françoise Épinette, Institutions administratives, 2e éd., Vuibert, 2007, Mise à niveau ( Examens et concours de catégories B et A ), 232 p. 

    Françoise Epinette, Françoise Épinette, Institutions scolaires et universitaires: examens et concours de catégories B et A, 2e éd., Vuibert, 2006, Mise à niveau ( Examens et concours de catégories B et A ), 243 p. 

    Françoise Epinette, Françoise Épinette, La lettre administrative, 2e éd., Vuibert, 2006, Concours ( Catégorie C ), 131 p. 

    Françoise Epinette, Françoise Épinette, Institutions administratives, Vuibert, 2005, Mise à niveau ( Concours de catégories B et A ), 223 p. 

    Françoise Epinette, Françoise Épinette, Concours administratifs, Vuibert, 2005, Collection concours ( Catégorie C ), 120 p. 

    Françoise Epinette, Françoise Épinette, La question nationale au Québec, Presses universitaires de France, 1998, Que sais-je ?, 126 p.   

    Françoise Epinette, Françoise Épinette, L'accession démocratique du Québec à la souveraineté nationale: le défi du parti québécois, Atelier national de reproduction des thèses, Université Lille 3, 1997, Lille-thèses 

    Françoise Epinette, Françoise Épinette, Le Référendum québecois, débat d'idées ou guerre de publicité?, sn, 1980 

Publications ENCADREMENT DOCTORAL
  • Thomas Moreau, Etudier, enseigner, rayonner : l'Université de Caen 1793-1944, thèse soutenue en 2018 à Normandie sous la direction de Michel Boivin, membres du jury : Christian Bougeard (Rapp.), Gilles Richard (Rapp.)  

    Cette thèse vise à étudier et comprendre l’histoire de l’Université de Caen de la Révolution à la destruction de ses bâtiments lors de la Libération. Cette étude permet de retracer l’histoire des institutions sur la période donnée, c’est-à-dire l’évolution structurelle de l’enseignement supérieur à Caen, bouleversé pendant la Révolution puis réorganisé sous l’Empire sous la forme de facultés et enfin rassemblé en université en 1896.L’étude ne vise pas seulement à retracer l’histoire institutionnelle de l’université de Caen mais tend à envisager cette histoire sous plusieurs angles, comme l’évolution des bâtiments et surtout en intégrant l’ensemble des ses acteurs : professeurs, personnel administratif et étudiants. Leur positionnement et le rôle politique des étudiants et des enseignants sont également étudiés.Enfin, un dictionnaire biographique présentant trois cent cinquante notices de professeurs et de recteurs de l’université de Caen du XIXe et du XXe siècle permet de mener une étude prosopographique de ce personnel.

    Clemence Pagnon, La circonscription législative de Vire sous la Vème République : d'un bastion de la droite à une terre d'alternances. 1958-2012, thèse soutenue en 2018 à Normandie sous la direction de Michel Boivin, membres du jury : Michel Hau (Rapp.), Frédéric Tristam (Rapp.)  

    La circonscription législative de Vire est une circonscription complexe de par la diversité des territoires qui la compose et donc par la diversité de son électorat. C’est une circonscription historiquement de droite, pourtant, entre 1958 et 2012, elle choisit par deux fois un député de gauche. Cette recherche vise donc à cerner et comprendre le comportement électoral des électeurs de la circonscription de Vire, ainsi que les facteurs qui déterminent leur choix une fois dans l’isoloir. Ces derniers sont multiples et ne pèsent pas tous de la même façon dans le choix du vote. Le contexte politique national, le contexte économique, l’électeur lui-même ou encore le candidat, tous ces facteurs y participent.Cette recherche se base avant tout sur des données quantitatives : résultats électoraux lors des élections législatives depuis 1958, mais aussi résultats électoraux lors des élections présidentielles. Il faut aussi étudier l’électorat par le biais des listes électorales, et des données publiées par l’INSEE. La composition de l’électorat de chaque commune, ainsi que les résultats électoraux associés sont donc répertoriés afin de permettre des comparaisons dans le temps, et entre communes. Ces relevés précis permettent également d’établir des cartes et de rendre l’évolution politique et sociologique de la circonscription plus lisible. Une fois mises en parallèle, ces données dressent le portrait de la circonscription de Vire à chaque scrutin législatif. Il convient également d’y ajouter ce que nous appelons la réalité du territoire. Nous nous reposons alors sur la mémoire vive ainsi que sur la presse locale pour rendre compte du contexte et des campagnes électorales.L’ensemble de ces facteurs : CSP, contextes etc., jouent sur le choix des électeurs de la circonscription étudiée. Il est pourtant un facteur qui caractérise la circonscription : la personnalité du candidat lui-même joue un un rôle dans le choix de l’électeur. Il aime connaître le candidat pour lequel il vote. La longévité d’Olivier Stirn en est une preuve, tout comme celle des députés suivants. C’est ainsi que la circonscription de Vire choisit par deux fois Alain Tourret, son seul député de gauche entre 1958 et 2012.

    Laurent Requet, La Basse-Normandie : terre de l'écologie politique ? Du combat des associations environnementales à l'action des partis écologistes (1968-2012), thèse soutenue en 2017 à Normandie sous la direction de Michel Boivin, membres du jury : Olivier Dard (Rapp.), Daniel Boy (Rapp.), Jean-Louis Lenhof  

    Cette monographie porte sur l’écologie politique en Basse Normandie de 1968 à 2012. En effet, elle nous invite à nous interroger sur le développement du mouvement écologiste, puis sur sa structuration et enfin sur son poids électoral dans cette région. En d’autres termes, nous allons nous demander si la région bas-normande, dominée par la droite, est une terre favorable à l’écologie politique ? Dès la fin des années 1960, la Basse Normandie se caractérise par l’apparition d’associations environnementales et écologiques qui sont déterminantes dans le développement de ce mouvement. Par ailleurs, dans un contexte de remise en cause de l’autoritarisme, du centralisme et de la société de consommation par une partie de la population, le Nord Cotentin fut le théâtre d’une importante mobilisation antinucléaire qui compte dans la naissance de l’écologie politique à l’échelle régionale. Cette lutte a cristallisé les différentes sensibilités partisanes et l’extrême hétérogénéité de ses sympathisants. Au même titre que l’Alsace, la Basse Normandie devient une terre pionnière de l’écologie politique. Toutefois, étant donné leur répulsion quasi-structurelle à s’organiser en parti, les écologistes tardent à s’unifier dans une même structure. Suite à de nombreuses crises et départs, le mouvement connaît de profondes mutations régionales. Ainsi, après le succès électoral, la région bas-normande devient une terre de mission au cours des années 2000. Anti-systèmes dès son l’origine, les écologistes se professionnalisent et participent à des alliances électorales en vue d’obtenir des postes à responsabilité, et ce, malgré les rapports complexes avec les partis de gauche, et plus particulièrement avec le PS, au sujet de la présence du nucléaire dans la Manche. Toutefois, malgré leur réussite électorale lors des élections locales, ils ne parviennent pas à « se construire de fiefs » dans la région.