Julien Broch

Maître de conférences HDR
Histoire du droit et des institutions.
Faculté de Droit et de Science politique

Centre d'Études et de Recherches en Histoire des Idées et des Institutions Politiques
Responsable de la formation :
  • THESE

    Les "Politiques" (1559-1598) : contribution à la théorie de l'Etat royal, soutenue en 2009 à AixMarseille 3 sous la direction de Christian Bruschi et Michel Ganzin 

  • Julien Broch (dir.), L'inégalité entre l'homme et la femme dans la législation civile, AMU éditions, 2023, 101 p. 

    Julien Broch, Éric Gasparini (dir.), Les avocats et les principes: actes du colloque du Centre d'étude et de recherches d'histoire des institutions et des idées politiques (UR 2186), 17 et 18 septembre 2020, Faculté de droit et de science politique d'Aix-en-Provence, Presses Universitaires d'Aix-Marseille, 2022, Histoire des idées et des institutions politiques, 351 p. 

    Julien Broch, René Cassin, De la condition des sujets ennemis en France pendant la guerre (1916): René Cassin, juriste monté au "Front intellectuel", Palais de l'Institut de France, Aix-Marseille Université et Fondation René Cassin, 2021, 367 p.   

    Julien Broch, René Cassin, Cours radiodiffusé sur l'héritage (1938-1939), Palais de l'Institut de France et Aix-Marseille Université, 2021, 377 p.   

    Julien Broch (dir.), Médecins et politique (XVIe-XXe): Études d'histoire des idées politiques et sociales, LEH Édition, 2019, 335 p.  

    La 4ème de couv. indique : "Le cœur du métier de médecin est la guérison de ceux qui présentent des troubles physiques ou psychiques. Il n’en demeure pas moins que ses territoires d’intervention s’étendent bien au-delà. Le serment du Conseil de l’Ordre des médecins affirme ainsi la nécessité « de rétablir, de préserver et de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et moraux, individuels et sociaux ». Médecine et politique n’auraient rien d’antagoniques, bien au contraire… Du XVIe au XXe siècle, il s’est trouvé des disciples d’Esculape pour recourir à l’empirisme médical et au lexique de la profession, convaincant ainsi leurs contemporains de la nécessité de conjurer le spectre des guerres religieuses qui ravageaient l’Europe, de lever le joug des despotes et des idéologies pernicieuses, bref d’agir contre toutes les menaces qui pèsent sur la société et l’État. D’autres, dans la plus pure tradition, se sont faits conseillers du prince, pour tenter d’infléchir le cours des ­­­­événements. Il y en a même eu pour composer des livres ou battre le pavé de la Cité pour restaurer par la santé et la prévention la dignité de l’homme. Ce fut – et c’est encore – leur honneur."

    Julien Broch, L’école des Politiques (1559-1598). La contribution des juristes et publicistes français à la construction de l’État royal: la contribution des juristes et publicistes français à la construction de l'État royal, Presses universitaires d'Aix-Marseille, 2012, Collection d'histoire des idées et des institutions politiques, 528 p. 

  • Julien Broch, « "Inspirer, orienter, animer l’action nationale" : L’intérêt général selon de Gaulle », in Gasparini Eric, Susse Julien (dir.), Actes du colloque Présider la République (Aix-en-Provence, 13-14 décembre 2018), PUAM, 2021, pp. 107-116 

    Julien Broch, « L’expropriation pour cause d’utilité publique chez les Jusnaturalistes (Grotius, Pufendorf, Wolff, Vattel, Burlamaqui) », Mélanges en l’honneur du Professeur Jean-Louis Mestre, L’Épitoge, Lextenso, 2020 

    Julien Broch, « D’un monde à l’autre. René Cassin inlassable artisan d’une "société humaine universelle" respectueuse des droits de l’homme », Société universelle et gouvernance mondiale, PUAM, 2020 

    Julien Broch, « Avec le cœur" et "avec la raison". L’éducation nationale condition de la pérennité de la République chez Edgar Quinet (1803-1875) », Éducation des citoyens, éducation des gouvernants, Actes du XXXIIe colloque de l’Association Française des Historiens des Idées Politiques (Aix-en-Provence, 19-20 septembre 2019), PUAM, 2020 

    Julien Broch, « Propriété, État et pauvreté chez Bossuet », Pensée politique et propriété, Actes du XXXIe colloque de l’Association Française des Historiens des Idées Politiques (Toulouse, 17-18 mai 2018), PUAM, 2019, pp. 95-110 

    Julien Broch, « La place de la religion dans la République : le cas Jules Simon (1814-1896 », Communication prononcée dans le cadre du XXVecolloque international de l’A.F.H.I.P. : Pensée politique et religion(Aix, 15 et 16 septembre 2016, PUAM, 2017, pp. 409-424 

    Julien Broch, « Le contrôle juridictionnel des lois sous l’Ancien Régime d’après la Dissertation sur l’origine et les fonctions essentielles du Parlement(1764) de M. de Cantalauze », in La mémoire du droit (dir.), Mélanges en l’honneur du Professeur Michel Ganzin, 2016, pp. 361-394 

    Julien Broch, « Un aspect de la légitimité monarchique : la métaphore du roi-père à l’époque de Louis XVI », Pensée politique et famille, Actes du colloque de l’A.F.H.I.P. (Dijon, 21-22 mai 2015), PUAM, 2016, pp. 125-14 

    Julien Broch, « Un corps judiciaire conservateur de l’État : Le Parlement dans les discours du Premier Président Achille Ierde Harlay (1536-1611) », Justice et État, Actes du colloque international de l’A.F.H.I.P. (Aix-en-Provence, 12 et 13 Septembre 2013), PUAM, 2014, pp. 85-107 

    Julien Broch, « Un publiciste libéral contempteur de Rousseau : Édouard Laboulaye (1811-1883) », Rousseau, le droit et l’histoire des institutions, Actes du colloque international pour le tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), organisé à Genève, les 12, 13 et 14 septembre 2012, Schulthess, 2013, pp. 319-341 

    Julien Broch, « La "réforme du droit civil" au début du XVIIesiècle d’après les Discours politiques de Guillaume Maran », La dynamique du changement politique et juridique : La réforme, Actes du colloque international de l’A.F.H.I.P. (Tours, 10-12 mai 2012), PUAM, 2013, pp. 41-64 

    Julien Broch, « Les élections présidentielles sous la Troisième et la Quatrième République », Mutations et évolutions des élections présidentielles. Le regard de l’histoire, PUAM, 2012, pp. 19-25 

    Julien Broch, « Le Parlement d’Angleterre dans la Républiquede Bodin », L’influence politique et juridique de l’Angleterre en Europe, Actes du colloque international de l’A.F.H.I.P. (Aix-en-Provence, Septembre 2010), PUAM, 2011, pp. 47-66 

    Julien Broch, « « La loi de nature, le législateur et le juge chez le chancelier de L’Hospital (1505-1573) », Un dialogue juridico-politique : le droit naturel, le législateur et le juge, Actes du XXecolloque international de l’A.F.H.I.P. (Poitiers, Mai 2009), PUAM, 2010, pp. 29-46 

    Julien Broch, « L’évocation de la monarchie mixte chez Guy Coquille (1523-1603) », Lectures du régime mixte, IIIe table ronde du R.E.L.H.I.I.P. (Lyon, 12-13 décembre 2008), PUAM, 2010, pp. 41-58 

    Julien Broch, « Le jurisconsulte et la science du droit dans les Pandectes(1596) de Louis Le Caron », Les avocats et la science du droit, VIIe colloque du Barreau de Clermont-Ferrand, organisé en commun avec la Société Internationale d’Histoire de la Profession d’Avocat (Clermont-Ferrand, 11 septembre 2010), Biennales du Barreau de Clermont-Ferrand, 2010, pp. 157-174 

  • Julien Broch, « Reine du monde ou prince consort ? Coup d’oeil historique sur l’opinion publique et le pouvoir », 2021, pp. 651-681    

    Broch Julien. « Reine du monde » ou prince consort ? Coup d’oeil historique sur l’opinion publique et le pouvoir. In: Annuaire international de justice constitutionnelle, 36-2020, 2021. L'état d'exception, nouveau régime de droit commun des droits et libertés? Du terrorisme à l'urgence sanitaire- L'opinion publique aujourd'hui. Regards pluridisciplinaires. pp. 651-681.

    Julien Broch, « En finir avec le temps des diligences. Le réformisme constitutionnel de René Coty », Revue française de droit constitutionnel, 2020 

    Julien Broch, « Le populisme saisi par les historiens », Annuaire International de Justice Constitutionnelle, 2019, pp. 665-682 

    Julien Broch, « Introduction », Les cahiers de droit de la santé, 2019, pp. 7-23 

    Julien Broch, « Quand les médecins d’Ancien Régime s’essayaient à la réflexion politique : Jean Héroard et son Institution du Prince(1609) », Les cahiers de droit de la santé, 2019, pp. 27-58 

    Julien Broch, « L’autopsie du cœur des rois dans Les chaînes de l’esclavage(1774) du docteur Marat », Les cahiers de droit de la santé, 2019, pp. 67-94 

    Julien Broch, « Peuple, populisme et démocratie – Regards croisés Le populisme saisi par les historiens », 2019, pp. 665-682    

    Broch Julien. Peuple, populisme et démocratie – Regards croisés Le populisme saisi par les historiens. In: Annuaire international de justice constitutionnelle, 34-2018, 2019. Égalité, genre et constitution - Populisme et démocratie. pp. 665-682.

    Julien Broch, « Les plaidoyers de l’Avocat Général Le Bret devant la Cour des Aides de Paris (1593-1601) », Cahiers d’Humanisme et Renaissance, 2018, pp. 263-286 

    Julien Broch, « Qu’est-ce qu’un cours de Code civil au XIXesiècle ? L’enseignement de François Philippe Mottet à la Faculté d’Aix (1809-1827) », Revue d'histoire des facultés de droit et de la culture juridique, du monde des juristes et du livre juridique, 2018, n°36, pp. 609-645 

    Julien Broch, « L’intérêt général avant 1789. Regard historique sur une notion capitale du droit français », Revue historique de droit français et étranger, 2017, pp. 59-86 

    Julien Broch, « Une tentative de transparence sous la Régence ? La mise en place d'une déclaration de patrimoine des financiers de l'État dans le cadre de la Chambre de justice de 1716 », Revue française de droit administratif, 2015, n°05, p. 897   

    Julien Broch, « Le parlement de Paris et la répression des banqueroutes frauduleuses aux xviie et xviiie siècles », 2015  

    En 1757, l’économiste périgourdin Goyon de La Plombanie écrit que « la confiance est l’âme du commerce ». Mieux, outre le fait qu’elle est à la base du crédit, elle est « la plus grande ressource et la plus grande force de l’État », puisque l’enrichissement qu’elle cause profite à tous. Mais pareil bienfait ne va pas de soi, car l’on ne saurait oublier que la confiance ne se décrète pas, elle s’obtient par la bonne foi, la probité et l’honneur dont le négociant fait preuve. Tout le problème, ...

    Julien Broch, « Le Parlement de Paris et la répression des banqueroutes frauduleuses aux XVIIe et XVIIIe siècles », Les Annales de droit, 2015, n°9, pp. 43-72 

    Julien Broch, « Et nous vîmes apparaître le Code. Le droit naturel dans les cours de droit civil (1809-1829) du professeur aixois F.-Ph. Mottet », Les Cahiers Portalis, 2015, pp. 49-59 

    Julien Broch, « La moralisation de la vie publique sous l’Ancien Régime. La difficile lutte contre le péculat et la concussion aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle », Revue historique de droit français et étranger, 2015, n°931, pp. 65-101 

    Julien Broch, « Un précédent de déclaration de patrimoine sous la Régence ? Les financiers et la Chambre de justice de 1716 », Revue française de droit administratif, 2015, n°5, pp. 897-905 

    Julien Broch, « L’utilité publique dans l’ancienne France », Cahiers poitevins d'Histoire du droit, 2014, n°56, pp. 59-86 

    Julien Broch, « L’École centrale de l’Hérault et l’enseignement de la législation, de l’An V à l’An XII », Revue d'histoire des facultés de droit et de la culture juridique, du monde des juristes et du livre juridique, 2014, n°34, pp. 155-205 

    Julien Broch, « Les faux-monnayeurs devant la Cour des Monnaies de Paris au XVIIIesiècle », Revue de la Recherche Juridique - Droit prospectif, 2014, n°2, pp. 693-731 

    Julien Broch, « Un document inédit relatif à la réforme de la Faculté de droit de Paris sous le règne d’Henri IV », Revue d'histoire des facultés de droit et de la culture juridique, du monde des juristes et du livre juridique, 2011, pp. 389-410 

    Julien Broch, Romélien Colavitti, « De Valladolid à Genève : les peuples autochtones d’Amérique en droit international », L'Observateur des Nations Unies, 2008, n°2, pp. 275-294 

  • Julien Broch, « Enseigner le droit hors des amphithéâtres », le 27 juin 2024  

    Journée d'études organisée par Ius et Politia, Fondation abritée par l'Académie des sciences morales et politiques, avec le concours de la Conférence des doyens des facultés de droit et science politique et la Société pour l'histoire des facultés de droit.

    Julien Broch, « René Cassin, 1914-1948 : les années décisives », le 23 mai 2024  

    Colloque organisé sous la direction scientifique de Julien Broch, Centre d'études et de recherches d'histoire des idées et des institutions politiques (CERHIIP, UR 2186), Aix-Marseille Université.

    Julien Broch, « Existe-t-il une théorie de la gouvernance ? », le 13 décembre 2023  

    Colloque organisé par l'UMR DICE, l'ILF et le LDPCS, Faculté de droit Aix-Marseille Université sous la direction scientifique de Audrey Bachert-Peretti, MCF en droit public, DICE, ILF-GERJC ; Patricia Benezech-Sarron, MCF en droit public, LIEU et Laura Pignatel, MCF en droit privé, LDPSC

    Julien Broch, « Paul Morand et la question coloniale, entre histoire du droit et littérature », le 08 décembre 2023  

    Journée d’étude organisée par le CERHIIP, Faculté de droit, Aix-Marseille Université, l'Université de Tours et le Centre d'éthique économique et des affaires.

    Julien Broch, « Le travail sur le métier des idées politiques », le 14 septembre 2023  

    XXIXe colloque organisé par l'Association Française des Historiens des Idées Politiques en partenariat avec le CREHIIP, Université d'Aix-Marseille sous la direction scientifique de Nicole Dockès, Pr. honoraire, Université Jean Moulin Lyon III ; Norbert Olszak, Pr. Université Paris Panthéon-Sorbonne et Olivier Vernier, Pr. Université Nice Côte d’Azur

    Julien Broch, « Lectures de… n° 15 : René Cassin, La condition des sujets ennemis en France pendant la guerre (1916) et Cours radiodiffusé sur l’héritage (1938-1939) », le 01 juin 2023  

    Journée d'étude organisée par Pierre Bonin à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne pour la Société pour l'histoire des facultés de droit, avec le soutien de l'Institut de Recherche Juridique de la Sorbonne. Textes à paraître, automne 2023.

    Julien Broch, « Justice pénale et criminalités du XXIe siècle », le 29 septembre 2022  

    Colloque du centenaire de l’Institut de Criminologie et de droit pénal de Paris (ICP)

    Julien Broch, « Le droit et les savoirs d’Etat dans les encyclopédies et les dictionnaires du XVIIIe siècle », le 18 novembre 2021  

    Journées organisées pour le Centre d'Etudes et de Recherche d'Histoire des Institutions des Idées Politiques (CERHIIP UR 2186) de l'Université d'Aix-Marseille par Eric Gasparini et François Quastana

    Julien Broch, « Le passage à l’Afrique », le 02 octobre 2021  

    Colloque organisé par le Centre d’Éthique économique et des affaires, Fac. droit et de science politique d’Aix-Marseille et l’Agence ITER France sous la responsabilité scientifique de Gil Charbonnier, Fabrice Carle et Olivier Tholozan.

    Julien Broch, « La pensée républicaine », le 09 septembre 2021  

    Colloque organisé à l'Université Lyon 3, sous le Haut-patronage de Bruno Lasserre, Vice-Président du Conseil d’État.

    Julien Broch, « L’antiparlementarisme », le 27 mai 2021  

    Organisé par l’ILF, Institut Louis Favoreu, Aix-Marseille Université sous la direction de Priscilla Jensel-Monge et Ariane Vidal-Naquet

    Julien Broch, « L’opinion publique aujourd’hui », le 21 octobre 2020  

    4e Université d’automne de l’Institut Louis Favoreu, UMR DICE.

    Julien Broch, « Les Avocats et les Principes », le 19 mars 2020  

    Colloque organisé par le CERHIIP (Aix-Marseille Université), avec le soutien des Barreaux d'Aix et de Marseille, ainsi que de la Société Internationale d'histoire de la Profession d'Avocat.

    Julien Broch, « Education des citoyens, éducation des gouvernants », le 19 septembre 2019  

    XVIIe colloque international de l’Association Française des Historiens des Idées Politiques (AFHIP)

    Julien Broch, « Société universelle et gouvernance mondiale », le 23 mars 2019  

    Organisé par le Centre d'éthique économique de la Faculté de droit et de Science Politique, Aix-Marseille Université en collaboration avec l'agence ITER France sous la Responsabilité scientifique de Gil Charbonnier, Shawn Simpson et Olivier Tholozan

    Julien Broch, « Présider la République », le 13 décembre 2018 

    Julien Broch, « Populisme et démocratie », le 03 septembre 2018 

    Julien Broch, « Pensée politique et propriété », le 17 mai 2018 

    Julien Broch, « Pensée Politique et Religion », le 15 septembre 2016  

    AFHIp, XXVe colloque international, 'Pensée Politique et Religion", Aix-en-Provence, 15-16 sept. 2016

    Julien Broch, « Du comparatisme au Droit comparé », le 07 mai 2015 

    Julien Broch, « L’Histoire du droit en France. Nouvelles tendances, nouveaux territoires », le 28 janvier 2013 

    Julien Broch, « Mutations et évolution des élections présidentielles : le regard de l'Histoire », le 16 mars 2012 

Actualités Publications ENCADREMENT DOCTORAL
  • Nicolas Akar, Alexandre-Auguste Ledru-Rollin (1807-1874) : les conceptions politiques d'un néo-jacobin, thèse soutenue en 2021 à AixMarseille en co-direction avec Rémy Scialom, membres du jury : Karen Fiorentino (Rapp.), Laurent Reverso (Rapp.), Patrick Charlot    

    Cette recherche est consacrée aux idées politiques et sociales de Ledru-Rollin. De son point de vue, la forme républicaine de l’État est la conséquence normale du principe de la souveraineté du peuple. De plus, elle est inévitablement démocratique puisque chaque citoyen détient une parcelle de souveraineté. L’instauration du suffrage universel à la base de la structure étatique est le meilleur instrument permettant aux citoyens de s’affirmer collectivement comme un régime politique légitime et pérenne. Elle est surtout un moyen nécessaire de l’obtention pacifique des réformes sociales indispensables. Ledru-Rollin dit d’ailleurs à cet égard : « La réforme électorale a pour point de départ et pour but le suffrage universel ; la réforme politique a pour condition la réforme sociale ». Telle est la devise autour de laquelle le néo-jacobin veut réunir tous les démocrates du pays, pour préparer sa République sociale universelle, rêvée sous la Monarchie de Juillet et laborieusement mise en place au début de la IIe République par le gouvernement provisoire. Toutefois, ses opposants vont par la suite démanteler ces réformes une à une. Déçu de l’expérience de la récente République, il veut consacrer le peuple par l’éducation afin qu’il puisse se mêler de la vie politique de son propre pays dans le but de contrôler ses représentants et prendre son destin en main

  • Romain Dubos, Le juste ou la loi ? : le droit entre idéalistes et absolutistes à l'époque des Guerres de Religion (1559-1598), thèse soutenue en 2022 à Paris 1 sous la direction de Pierre Bonin, membres du jury : Géraldine Cazals (Rapp.), Hélène Casanova-Robin  

    Cette thèse vise à identifier une ligne de rupture dans la pensée du second XVIe siècle : celle tenant à la place de la morale dans les conceptions du pouvoir. Prenant pour point de départ la littérature des Miroirs aux princes, elle cherche ainsi à la confronter à la pensée absolutiste de Jean Bodin afin de préciser comment le rapport entre la justice et la loi tend à s’inverser. A des auteurs de Miroirs considérant encore la justice comme une exigence éthique première et généralement la loi, naturelle ou positive, comme un instrument juridique s’imposant au prince, s’oppose ainsi une pensée absolutiste moderne fondée exclusivement sur la loi et reléguant la justice éthique en dehors du domaine juridique.

  • Alexia Bedeville, La pensée politique de Gustave de Molinari : l'affirmation d'un libéralisme intransigeant, thèse soutenue en 2021 à AixMarseille sous la direction de Éric Gasparini, membres du jury : Karine Deharbe (Rapp.), Ugo Bellagamba (Rapp.), Jean-François Brégi et Pierre Garello  

    L’œuvre de Gustave de Molinari (1819 – 1912) est fondamentalement individualiste et antiétatiste. Considéré comme l’un des représentants les plus radicaux de l’école libérale française du XIXe siècle, cet auteur manifeste un engagement inébranlable en faveur de la libération des forces productives humaines et fait preuve d’une conviction sans faille dans les vertus organisatrices de la liberté. Au fil de ses contributions, il développe un libéralisme intransigeant dont la dimension englobante imprègne tous les champs d’analyse. Inspiré par le scientisme, Molinari élabore une doctrine tout à fait rigoureuse et fait du libéralisme économique un outil d’analyse et de résolution des problèmes de la société industrielle naissante du XIXe siècle. Sa doctrine éclaire ainsi la démarche de l’individu confronté au circuit économique, repose sur la certitude du caractère libérateur des mécanismes du marché et de l’universalité du modèle économique