Cécile Leconte

Professeur
Science politique.
Sciences Po Lille

Centre d'Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales
  • THESE

    Entre systèmes politiques nationaux et espace public européen : les dimensions politiques de l'intégration européenne à travers l'analyse de la crise autrichienne, soutenue en 2003 à Paris Institut détudes politiques, sous la direction de Richard Balme et Anton Pelinka 

  • Cécile Leconte, CEDRIC PASSARD, Politique(s) des dystopies, 2020e éd., 2023 

    Cécile Leconte, L'Europe face au défi populiste, Cairn et P.U.F, 2014, Partage du savoir  

    25 janvier 2000 : les conservateurs du Parti populaire autrichien engagent des négociations officielles avec le parti populiste de Jörg Haider pour former un gouvernement. Les mesures prises par les membres de l'Union européenne pour sanctionner cette alliance, déclenchent des débats passionnés dans toute l'Europe. Cette étude aborde un sujet peu approfondi, celui de l'Europe des valeurs et des fondements normatifs de la construction européenne, de la nature et de la finalité politiques du projet européen

    Cécile Leconte, Understanding euroscepticism, Palgrave Macmillan, 2010, The European Union series, 307 p. 

    Cécile Leconte, L'Europe face au défi populiste, Presses universitaires de France, 2005, Partage du savoir, 250 p. 

    Cécile Leconte (dir.), Aux sources des droits de l'homme en Europe, Presses de Sciences Po et Fondation Robert Schuman, 2000, La Bibliothèque du citoyen, 109 p.   

    Cécile Leconte, Le choix de l'intégration européenne ou La fin de l'exception autrichienne: une étude de la dialectique interne-externe dans le processus d'adhésion de l'Autriche à l'Union européenne, 1999 

    Cécile Leconte, Le voyage de Charles de Gaulle en RFA en septembre 1962 et son impact sur l'opinion ouest-allemande, s.n, 1996 

  • Cécile Leconte, Cedric Passard, Jean-Pierre Andrevon, «  J’écris sur tout ce qui nous menace . Une interview de Jean-Pierre Andrevon », Quaderni, 2024, n°2021-01-05 

    Cécile Leconte, CEDRIC PASSARD, « Avant-propos: Retour vers le futur? La dystopie aujourd'hui », Quaderni. Communication, technologies, pouvoir, 2023, n°2021  

    Désignant étymologiquement un « lieu mauvais », la dystopie, popularisée par les œuvres d'Orwell, Huxley ou Bradbury, connaît aujourd'hui une nouvelle vogue, tout en étant désormais très diversifiée dans ses supports (romans, séries télévisées, cinéma, jeux vidéo...). Mais que révèle le succès contemporain de ce genre ? Faut-il y voir un reflet des inquiétudes de notre modernité avancée, l’expression d’une perte de foi dans les anciens idéaux ? Plutôt que de déplorer le supposé déclin des utopies au profit des dystopies, ce dossier de Quaderni, dont ce texte est l'avant-propos, entend interroger leurs significations et usages politiques à travers l’analyse des récits qu’elles élaborent, mais aussi de leurs modes de production, d’appropriation et de réception.

    Cécile Leconte, « Panic at the beach. Analyzing the construction of the burkini as a social problem using the “moral panic” model », Emulations. Revue de sciences sociales, 2023, n°2021  

    L’article étudie la controverse qui, à l’été 2016, entoure l’interdiction, de facto, du port du burkini sur les plages par une trentaine de communes françaises. En mobi-lisant le modèle de Cohen pour analyser les cadrages dont font l’objet les porteuses de burkini, cette étude entend montrer ce qui nous semble distinguer la panique morale d’autres configurations du débat public que sont la controverse, l’affaire ou le scandale : à savoir, le processus de construction du « folk devil » comme archétype social menaçant les conditions mêmes de possibilité du vivre ensemble, qui nous semble constituer l’ap-port central de StanleyCohen à la sociologie des problèmes publics. Si, dans le cas du burkini, ce processus est largement attribuable à une coalition d’acteurs rassemblant intellectuels médiatiques et professionnels de la politique, l’on ne saurait en faire une lecture purement stratégiste. D’une part, le cadrage des adeptes du burkini comme « folk devil » mobilise un certain nombre de représentations relatives au gouvernement des musulman·e·s dans l’espace public propres au contexte français. D’autre part, le cas du burkini permet de remettre au centre de l’analyse une dimension parfois négligée de la panique morale, à savoir sa topographie. Davantage qu’un élément de contexte, la plage apparaît ici comme un espace-enjeu, contesté, dont la territorialisation et la patrimonialisation participent pleinement du processus de constitution du « folk devil »

    Cécile Leconte, « Expressing gender on the far right in France and Germany: A comparative study of the self-presentation techniques of Marine Le Pen (FN) and Frauke Petry (AfD) », Revue internationale de politique comparée, 2023, n°2020-01  

    S’inscrivant à la fois dans les travaux de sociologie politique relatifs aux usages du genre en politique et les travaux de politique comparée portant sur la place du genre dans les partis des droites extrêmes, cette contribution entreprend une analyse comparative des modalités de mobilisation du genre par deux leaders féminines des extrêmes droites partisanes européennes : Marine Le Pen (FN) et Frauke Petry (AfD). Prolongeant les travaux existants qui ont étudié les usages spécifiques dont le genre peut faire l’objet aux extrêmes droites – principalement, dans un objectif de contournement, voire de retournement du stigmate associé aux extrêmes droites autoritaires et virilistes – cette contribution entend démontrer que cette utilisation stratégique du genre est tributaire, quant à sa légitimité et ses modalités, à la fois des schèmes culturels relatifs aux façons légitimes de dire le genre dans un champ politique donné et, au sein du parti considéré, de la configuration des luttes intrapartisanes renvoyant à la délimitation des frontières avec la sphère mouvementiste extrême-droitière et au poids respectif de différentes filiations extrême droitières.

    Cécile Leconte, « La carrière militante du grand remplacement au sein du milieu partisan de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) », Politix, 2023, n°2019  

    Cet article retrace la carrière militante de la formule forgée par l’écrivain Renaud Camus, le « grand remplacement », dans le milieu partisan de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), formation émergente représentée au Bundestag depuis 2017. Il montre que si l’appropriation de cette formule permet à ses médiateurs allemands de réinvestir un discours raciste, tout en créant une distance symbolique avec la langue national-socialiste, la carrière de la formule au sein du parti lui-même s’explique avant tout par l’activation de réseaux préconstitués (néo-droitiers, Identitaires), qui ont largement pénétré les réseaux partisans, dans le contexte de luttes intra-partisanes relatives à la définition de la « marque ». Son appropriation y est indissociable d’une entreprise visant à faire de l’AfD une force identitaire, mouvementiste, dans le cadre de conflits ordonnés autour d’un double enjeu : la délimitation des frontières du parti envers les organisations mouvementistes et la définition des normes discursives de l’organisation, particulièrement autour du rapport à la langue national-socialiste.

    Cécile Leconte, Ramona Coman, « Contesting EU authority in the name of European identity: the new clothes in the sovereignty discourse in Central Europe », Understanding Conflicts of Sovereignty in the EU, 2023, n°2019 

    Cécile Leconte, Cédric Passard, «  J’écris sur tout ce qui nous menace  », 2021  

    Né en 1937 dans l’Isère, Jean-Pierre Andrevon est l’une des figures majeures de la science-fiction en France. Après une enfance à la campagne durant la guerre, il devient employé aux Ponts et Chaussées de 16 à 20 ans. Il écrit alors ses premières nouvelles de science-fiction et réalise aussi des dessins et chansons. Il entre aux Arts Décoratifs de Grenoble en 1957 puis enseigne un an, avant de faire son service militaire en Algérie (1963-1964). Il mène ensuite de nombreuses activités : écriva...

    Cécile Leconte, Élise Muir, « Understanding Resistance to the EU Fundamental Rights Policy », Human Rights Review, 2019, n°2014-03 

    Cécile Leconte, « From pathology to mainstream phenomenon: Reviewing the Euroscepticism debate in research and theory », International Political Science Review, 2019, n°2015-05-19  

    When taking stock of the now vast literature on Euroscepticism, one cannot but notice the often deeply normative character of much of the academic research on this topic. This article argues that it is as a result of the pro-integration bias in mainstream EC/EU studies that Euroscepticism has been conceptualized as a ?phenomenon of the periphery? ? be it the periphery of party systems, the periphery of domestic societies or the geographical periphery of the EU, epitomized by the UK and the Nordic countries. However, since the early 2000s, the spread of Euroscepticism at public opinion and party levels across the EU has contributed to changing academic understandings of Euroscepticism, from a quasi-pathology to a mainstream and enduring phenomenon in European domestic societies and democracies. Considering the risk of conceptual overstretch ensuing from this ?mainstreaming?, the article puts forward some theoretical and methodological proposals for future research on Euroscepticism, by drawing lessons from comparable academic debates on the notion of populism, and by recasting debates on Euroscepticism in the light of the current financial and Eurozone crises.

    Cécile Leconte, « The EU fundamental rights policy as a source of Euroscepticism », Human Rights Review, 2019, n°2014 

  • Cécile Leconte, CEDRIC PASSARD, « De l’esthète à l’idéologue : Renaud Camus, théoricien du « grand remplacement » », le 21 décembre 2023 

    Cécile Leconte, CEDRIC PASSARD, « Comment devient-on un intellectuel d’extrême droite ? Le cas Renaud Camus », le 21 décembre 2023 

    Cécile Leconte, CEDRIC PASSARD, « Writers of the ‘great replacement’. How right-wing dystopias circulate », le 21 décembre 2023 

    Cécile Leconte, CEDRIC PASSARD, « Using gender to circumvent the stigma? A comparative analysis of the self-presentation techniques of two far-right, female party leaders : Marine Le Pen (Rassemblement national) and Frauke Petry (Alternative für Deutschland) », le 21 décembre 2023 

    Cécile Leconte, « Les extrêmes droites partisanes : des modalités différenciées d’opposition à la construction européennes ? », le 23 octobre 2019 

    Cécile Leconte, « Grist for the mill of little Englanders’ or ‘politics of faith’? Recasting the Euroscepticism debate in research and theory », le 23 octobre 2019 

    Cécile Leconte, « Contested meanings of "solidarity" in the current EU context: unifying identity resource or divisive policy variable? », le 23 octobre 2019 

    Cécile Leconte, « La carrière militante du "grand remplacement" dans les milieux partisans extrême-droitiers en Allemagne : l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), 2013-2016 », le 23 octobre 2019 

Actualités Publications ENCADREMENT DOCTORAL
  • Julien Rycx, Georges Laguerre ou l'itinéraire d'un oublié de la République (1858-1912), thèse soutenue en 2021 à Université de Lille 20182021 sous la direction de Jean-Marc Guislin et Bertrand Joly, membres du jury : Jérôme Grévy (Rapp.), Hervé Leuwers    

    « Prince de la jeunesse » pour les uns, « enfant de chœur du boulangisme » et véritable incarnation de la duperie pour les autres, Georges Laguerre incarne, à sa manière, dans ses plus nobles combats et ses plus basses besognes, une des facettes de la professionnalisation de la vie politique en cette fin de XIXe siècle. Étoile montante du barreau de Paris, devenu à l'âge de vingt-cinq ans le plus jeune député de la Chambre, il connaît cependant une carrière aussi intense qu'éphémère, largement perturbée par ses convictions boulangistes. Bien qu'aux avant-gardes des combats du radicalisme aux côtés de Georges Clemenceau, Camille Pelletan et Alexandre Millerand, le brillant orateur, volontiers outsider, pressé de réussir, s'engage, malgré lui, dans un cycle de déchéance. Se succèdent désillusions politiques, professionnelles et personnelles. Jadis figure incontournable de la politique nationale, au destin ô combien prometteur, Laguerre peine dès lors à subsister. Semé d'obstacles et de défaites électorales, son parcours de perdant met pourtant en évidence, sous un angle inédit, les mécanismes de la vie parlementaire sous la Troisième République. Bien que le spectre de Boulanger hante toujours les coulisses politiques du XXe siècle, celui de Laguerre erre néanmoins dans les tréfonds de mémoire nationale. Tous les ouvrages sur le boulangisme lui font certes une place de choix, à commencer par celui d'Adrien Dansette, mais, comme le note Bertrand Joly, aucune biographie scientifique ne lui est consacrée ; carence à laquelle cette étude tentera de pallier.

    Marion Jacquet-Vaillant, Le mouvement identitaire français : Pour une approche mixte des marges en politique, thèse soutenue en 2021 à Paris 2 sous la direction de Sylvie Strudel, membres du jury : Vincent Martigny (Rapp.), Xavier Crettiez, Caterina Froio et Marc Milet  

    Juin 2020. Alors qu’à Paris, place de la République se déroule une manifestation organisée par le Comité Adama, une contre-manifestation s’engage depuis le toit d’un immeuble surplombant la place. Ce sont des militants de Génération identitaire, venus dire « Stop au racisme anti-blanc ». Qu’est-ce que le mouvement identitaire ? Qui sont ceux qui s’y engagent, et pourquoi ? Cette thèse ambitionne de répondre à ces questions grâce à un protocole de recherche mixte croisant observations, entretiens, données quantitatives sur les adhérents et archives. En recourant aux approches organisationnelle, idéelle et sociétale des partis politiques et au cadre théorique des mouvements sociaux, cette thèse analyse les organisations qui structurent ce « monde identitaire », les individus qui y participent et les représentations qui le traversent. Elle contribue ainsi à divers champs de la science politique : organisations politiques, histoire sociale des idées, diffusion des mouvements sociaux, sociologie du militantisme et des pratiques militantes. La thèse interroge les effets de la marginalité sur les organisations et l’engagement politique. Les résultats montrent que la marginalité produit des effets singuliers sur la façon dont les groupes s’organisent, pensent, recrutent et agissent. L’agir des militants identitaires ne se limite pas à la sphère publique, il se prolonge dans la sphère privée, s’actualise au quotidien, envahit la vie, l’être. La thèse soutient que la marginalité peut être considérée comme un stigmate, en tant qu’elle est apparemment dépréciative mais peut être « retournée » par le groupe en un attribut valorisant.

  • Gaël Stephan, La réinformation : un monde aux frontières du journalisme, thèse soutenue en 2022 à Université ParisPanthéonAssas sous la direction de Valérie Devillard, membres du jury : Nikos Smyrnaios (Rapp.), Franck Rebillard (Rapp.), Gilles Bastin  

    Depuis plus de dix ans maintenant se multiplient en ligne des sites et blogs brocardant les médias mainstream suspectés d’être menteurs et dissimulateurs et proposant une lecture alternative de l’actualité caractérisée par des positions ultra-conservatrices. En France, c’est sous le nom de « réinformation » que se développe cette forme singulière de médiactivisme. Ce travail propose d’étudier les mobilisations informationnelles issues de l’extrême droite française, en les appréhendant comme un monde social (Strauss, 1978). Cette approche motive l’adoption d’un dispositif d’enquête mixte, recourant à des méthodes quantitatives et qualitatives. Des entretiens conduits avec les médiactivistes permettent notamment d’éclairer les conditions de production des contre-discours sur l’actualité proposés par les acteurs de la réinformation. Conformément aux préconisations de Kristoffer Holt (2019), le plan de cette thèse articule trois niveaux d’analyse : micro, méso et macro.