Maryline Grange

Maître de conférences
Droit public.
Faculté de Droit

Centre de Recherches Critiques sur le Droit
Responsable des formations suivantes :
  • THESE

    Compétence du juge et recevabilité de la requête : leurs relations dans l'exercice du pouvoir juridictionnel . -L'exemple de la Cour internationale de justice-, soutenue en 2011 à Paris 2, sous la direction de Jean Combacau, membres du jury : Gilles Cottereau et Carlo Santulli   

  • Maryline Grange, Anne-Thida Norodom (dir.), Cyberattaques et droit international : problèmes choisis, Éditions Pedone, 2019, 230 p. 

  • Maryline Grange, « Le Conseil de sécurité des Nations Unies, acteur du développement du droit international humanitaire et des droits de l’homme ? », in Alexandra Novosseloff (dir.), Le Conseil de sécurité des Nations unies : entre impuissance et toute-puissance, CNRS Editions, 2021, pp. 239-275 

    Maryline Grange, « L’illicite autorisé dans la pensée internationaliste (Politis) », in Institut des hautes études internationales (dir.), Grandes pages du droit international. Volume 7, L'illicite, Pedone, 2021, pp. 59-78 

    Maryline Grange, « La coordination civilo-militaire », in Sandra Szurek, Marina Eudes, Philippe Ryfman (dir.), Droit et pratique de l’action humanitaire, LGDJ, 2019, pp. 546-553 

    Maryline Grange, « La justice au service de la paix chez Jules Basdevant », Grandes pages du droit international. Volume 5, La justice internationale, Pedone, 2019, pp. 211-224 

    Maryline Grange, « La (re)lecture de l’étude du Conseil d’État consacrée au droit souple », in Pascale Deurmier, Jean-Marc Sorel (dir.), Regards croisés sur la soft law en droit interne, européen et international : [publication du séminaire de recherche du 15 juin 2017, Maison internationale de l'université Paris 1], LGDJ, 2018, pp. 195-208 

    Maryline Grange, « La paix par l’union des États chez Paul-Henri Spaak », Grandes pages du droit international. Volume 3, La guerre et la paix, Pedone, 2017, pp. 239-266 

    Maryline Grange, Georges Abi-Saab, « Repenser la notion de système juridique », in Baptiste Bonnet (dir.), Traité des rapports entre ordres juridiques, LGDJ, 2016, pp. 481-494 

    Maryline Grange, « Le Conseil de sécurité des Nations Unies, acteur du développement du droit international humanitaire et des droits de l’homme ? », in Alexandra Novosseloff (dir.), Le Conseil de sécurité des Nations Unies : entre impuissance et toute puissance, CNRS Editions, 2016, pp. 226-257 

  • Maryline Grange, « Cyberattaques des hôpitaux, aspects et enjeux juridiques », Finances hospitalières , 2021, pp. 7-14 

    Maryline Grange, « Covid-19 et multilatéralisme : entre impuissance, incantation et nouveau souffle », Annuaire français de droit international, 2021, pp. 31-51 

    Maryline Grange, « Les opérations de maintien de la paix, incarnation et outil du multilatéralisme », Questions internationales, 2021, n°1, pp. 31-35 

    Maryline Grange, « Chartes d’amitié conclues entre des communes françaises et des communes du Haut-Karabagh – revue Alyoda », revue Alyoda. Revue de jurisprudence de la cour administrative d'appel de Lyon, 2020, n°2020-2, p. text/html 

    Maryline Grange, Jean-Christophe Cervantès, « Les chartes d’amitiés locales, des actes administratifs conditionnés au respect des engagements internationaux de la France. Coopération décentralisée, collectivités territoriales et politique étrangère de la France », Revue ALYODA : Revue de juriprudence de la Cour administrative d'appel de Lyon et des tribunaux administratifs de son ressort, 2020, n°2, p. 12   

    Maryline Grange, Edwige Belliard, « Le juge administratif et le contrôle des réserves aux traités », Recueil Dalloz, 2019, n°12, pp. 678-681   

    Maryline Grange, « Internet rattrapé par le droit », Politique étrangère, 2019, n°4, pp. 61-72 

    Maryline Grange, « Position française à l’égard de la Syrie en 2018 : des frappes légitimes, et après ? », Annuaire français de droit international, 2018, pp. 734-748    

    Grange Maryline. Position française à l’égard de la Syrie en 2018 : des frappes légitimes, et après ?. In: Annuaire français de droit international, volume 64, 2018. pp. 734-748.

    Maryline Grange, « Gel des avoirs des individus menaçant la sécurité internationale : la Cour européenne des droits de l'homme remet en cause l'exécution d'une décision du Conseil de sécurité », Recueil Dalloz, 2016, n°33, pp. 1985-1988   

    Maryline Grange, « L’élimination des armes nucléaires : approche progressive française vs instrument juridique contraignant », Annuaire français de droit international, 2016, pp. 711-717    

    Grange Maryline. L’élimination des armes nucléaires : approche progressive française vs instrument juridique contraignant. In: Annuaire français de droit international, volume 62, 2016. pp. 711-717.

    Maryline Grange, « Ebola : le droit international au soutien de la lutte contre une épidémie transfrontière », Annuaire français de droit international, 2014, pp. 685-706    

    Le lien entre l’épidémie d’Ebola et le droit international n’est pas d’évidence. Il va de soi que la réponse à l’épidémie que connaît l’Afrique de l’Ouest depuis 2014 est essentiellement médicale. Néanmoins l’étude de cette crise sanitaire internationalisée révèle que le droit international offre un cadre juridique efficace à la lutte entreprise par les acteurs intéressés à travers divers instruments mobilisés. Cette crise est inédite à plusieurs égards et laisse entrevoir l’ampleur des possibles dès lors qu’une volonté d’agir est partagée par les différents intervenants (États, organisations internationales, organisations non-gouvernementales, entreprises). À travers l’étude de cette épidémie d’Ebola, des enseignements sur le rôle de chacun de ces acteurs et les moyens d’intervenir ensemble peuvent être retirés. Il en ressort une architecture de ce qui pourrait constituer un développement d’un réel système sanitaire international fondé sur le droit.

    Maryline Grange, « Retour sur un classique : Plaidoirie de Jules Basdevant dans l’affaire du Lotus », Revue générale de droit international public, 2010, n°3, pp. 695-701 

  • Maryline Grange, « Les métamorphoses du réfugié. L'évolution de l'exclusion », Migrations & Droit international, Paris, le 04 novembre 2021   

    Maryline Grange, « L'influence des personnes privées sur l'élaboration de la norme sanitaire internationale », Droit international de la santé, Rennes, le 31 mai 2018 

    Maryline Grange, « Réactions d'un Etat victime d'une cyberattaque, sans recourir à la force », Cyberattaques et droit international, Rouen, le 02 juin 2017 

Actualités Publications ENCADREMENT DOCTORAL
  • Aude Gery, Droit international et lutte contre la prolifération des armes numériques, thèse soutenue en 2020 à Normandie sous la direction de Anne-Thida Norodom, membres du jury : Patrick Jacob (Rapp.), Anne-Sophie Millet-Devalle (Rapp.), Sandrine Barbier, Frédérick Douzet et Serge Sur  

    La prolifération des armes numériques est un phénomène transnational entièrement intégré, tant en termes d’acteurs que de cibles et moyens utilisés. Compte tenu de la numérisation de la société, la multiplication des attaques informatiques est une menace pour la paix et la sécurité internationales. Lutter contre la prolifération des armes numériques constitue donc un impératif. La présente thèse soutient que la lutte contre la prolifération des armes numériques ne peut s’inscrire dans l’entreprise du désarmement. Les instruments et obligations du désarmement, principalement fondés sur un contrôle du bien, ne sont pas applicables aux armes numériques ou ne peuvent être adaptées de façon à prendre en compte leurs spécificités. Par conséquent, c’est une approche globale fondée sur un contrôle de l’usage intégré dans la « création d’une culture mondiale de la cybersécurité » qu’il convient d’adopter. Elle peut s’appuyer sur le droit international général mais également sur les différentes résolutions et rapports d’experts adoptés au sein des Nations unies et portant sur les technologies de l’information et de la communication. Elle amène à s’interroger sur le droit international du numérique dans son ensemble. Sa mise en oeuvre fait face à de nombreux défis qui compliquent d’autant la lutte contre la prolifération des armes numériques. On peut néanmoins identifier à travers l’existence et la mise en place de mécanismes de contrôle et de vérification les prémisses de l’application de cette « culture mondiale de la cybersécurité », la limite étant celle de l’engagement de la responsabilité des acteurs impliqués dans la prolifération qui nécessite d’adapter certaines règles.